Qu’est-ce que le Public Cloud ?

Mis à jours 15 mai 2022

Un cloud public est une plate-forme qui utilise le modèle de cloud computing standard pour déployer différentes ressources, telles que des machines virtuelles, des applications ou du stockage. Ces ressources informatiques appartiennent à un fournisseur et sont mises à la disposition des utilisateurs à distance. Les services de cloud public peuvent être gratuits ou payants. Divers modèles de tarification vous sont offerts. Vous pouvez payer un montant forfaitaire mensuellement ou encore payez à la demande.

Google cloud, Amazon AWS, Microsoft Azure ainsi que Infomaniak offrent tous des services de Public Cloud pour différents types d’utilisation.

Les principaux avantages du cloud public sont les suivants :

  • Les entreprises n’auront plus à investir dans leurs propres ressources informatiques sur site et de les entretenir
  • Évolutivité pour répondre à la charge de travail et aux demandes des utilisateurs ; et
  • Moins de ressources gaspillées, car les clients ne paient que ce qu’ils utilisent.

La solution du cloud public offert par Infomaniak est une excellente alternative moins chère à Azure, Google Cloud, OVHcloud, AWS et City Cloud. Vous ne payerez que ce que vous utilisez à la fin de chaque mois.

Profitez maintenant d’une Infrastructure Cloud Haute Performance hébergé en Suisse, au juste prix

Fonctionnement du cloud public

Le Public Cloud est une approche de développement d’applications alternative aux architectures informatiques traditionnelles sur site. Dans le modèle de base du cloud public, un fournisseur tiers héberge des ressources informatiques évolutives et à la demande et les offre aux utilisateurs via une connexion réseau, soit sur l’Internet public, soit sur un réseau privé.

Le Modèle du Cloud Public

Le modèle de cloud public englobe de nombreuses technologies, capacités et fonctionnalités différentes. À la base, un cloud public se compose des caractéristiques clés suivantes :

  • L’informatique à la demande et l’approvisionnement en libre-service ;
  • Mise en commun des ressources;
  • Évolutivité et élasticité rapide ;
  • Tarification à l’utilisation ;
  • Service mesuré;
  • Résilience et disponibilité;
  • Sécurité; et
  • Large accès au réseau.

Le rôle du fournisseur de cloud public est de fournir l’infrastructure nécessaire afin d’héberger et de déployer différentes instances dans le cloud. Il vous offre également des outils et des services nécessaires pour vous aider dans la gestion des applications cloud, telles que le stockage, la sécurité et la surveillance des données.

Vous avez le choix entre choisir un fournisseur de grand calibre à usage général tel que tel que Infomaniak ‘AWS, Microsoft Azure ou Google Cloud Platform (GCP), ou un fournisseur plus petit. Les fournisseurs de cloud généraux offrent une large disponibilité et des options d’intégration et sont souhaitables pour les besoins de cloud polyvalents. Les fournisseurs de niche offrent plus de personnalisation.

L’architecture du cloud public

L'architecture du cloud public

Le Public Cloud est considéré comme étant un environnement complétement virtualisé utilisant une connectivité réseau à large bande passante qui sert à transmettre de grands volumes de données.

Les fournisseurs disposent d’une architecture multi-locataires qui permet aux utilisateurs (ou locataires) d’exécuter des charges de travail sur une infrastructure partagée et d’utiliser les mêmes ressources informatiques. Il faut noter que vos données sont complétement séparées de celles des autres locataires.

Les fournisseurs exploitent des services cloud dans des emplacements logiquement isolés au sein des régions de cloud public. Ces emplacements, appelés zones de disponibilité, consistent généralement en au moins deux centres de données physiques connectés et hautement disponibles. Les liens ci-dessous décrivent les dizaines de régions et de zones de disponibilité dans le monde pour AWS, Azure et GCP :

Vous aurez le choix entre les zones de disponibilité en fonction de la proximité avec vos utilisateurs finaux. Les différentes ressources cloud sont répliquées sur plusieurs zones afin d’assurer une redondance parfaite et de se protéger contre tous risques de pannes.

L’architecture du Public Cloud peut être classée en fonction du modèle de service desservi. Voici les trois modèles les plus utilisés :

1. Infrastructure en tant que service (IaaS)

Dans ce modèle, le fournisseur héberge des composants d’infrastructure, tels que des serveurs, matériel réseau ainsi que la virtualisation de l’environnement. Le fournisseur IaaS propose des ressources informatiques virtualisées, telles que des machines virtuelles accessibles via Internet ou via des connexions dédiées.

Le fournisseur est tenu pour responsable de la gestion et de la maintenance du système.

L’IaaS simplifie l’adoption du cloud. Le système est souvent plus rentable que l’achat et la maintenance du matériel sur site.

2. Plate-forme en tant que service (PaaS)

Dans ce modèle, le fournisseur vous offre des outils matériels et des logiciels. Ces derniers, servent au développement d’applications, y compris les systèmes d’exploitation sans avoir à maintenir l’infrastructure sous-jacente. Dans ce modèle, votre fournisseur crée et prend en charge un environnement optimisé qu’il vous fournit via une connexion haut débit.

3. Logiciel en tant que service (SaaS)

Dans ce modèle, le fournisseur tiers héberge des applications et les rend accessibles à ses clients sur Internet. Vous pouvez accéder rapidement et facilement à l’application via Internet. Ce modèle vous permet d’éviter d’installer un logiciel sur votre ordinateur personnel. Cela réduit les besoins en matériel de l’organisation et réduit les coûts de support et de maintenance.

En choisissant un modèle de service, vous déterminerez le degré de votre contrôle sur certains aspects du cloud. Par exemple, dans les déploiements IaaS, vous pouvez faire le suivant:

  • Créer une ou plusieurs machines virtuelles
  • Installer des systèmes d’exploitation
  • Gérer les configurations du réseau cloud

À l’encontre du modèle IaaS, les modèles PaaS et SaaS, l’architecture de réseau cloud est entièrement gérée par le fournisseur.

4. Fonction en tant que service (FaaS)

En plus des trois principaux modèles de service, un modèle de fonction en tant que service (FaaS) résume davantage l’infrastructure et les ressources du cloud. Ceci est particulièrement utile pour les clients qui créent des microservices.

Ce modèle est basé sur l’informatique sans serveur (Serverless Cloud). Il s’agit d’un mécanisme qui décompose les charges de travail en petits composants de ressources pilotés par les événements. Ensuite, il exécute le code sans qu’il soit nécessaire de créer et de gérer délibérément des machines virtuelles.

Cela permet aux organisations d’exécuter des tâches basées sur du code à la demande lorsqu’elles sont déclenchées. Ainsi, les composants ne se créent que lorsque la tâche affectée s’exécute. Dans ce modèle, le fournisseur assure la gestion de la maintenance du serveur sous-jacent.

Les avantages et les limitations du Public Cloud

En tant qu’entreprise, vous devez peser les avantages et les inconvénients de l’adoption du cloud public afin de déterminer si c’est la bonne solution.

Avantages

Les avantages du cloud public

Le cloud public présente de nombreux avantages par rapport à l’hébergement sur site :

1. Accès facile et rapide aux nouvelles technologies.

Les organisations qui utilisent de grands fournisseurs de cloud bénéficient d’un accès rapide et instantané aux dernières technologies de l’industrie informatique. Cela peut aller des applications mises à jour automatiquement à l’apprentissage automatique et à l’intelligence artificielle (IA). De nombreux clients cloud n’ont pas les ressources nécessaires pour obtenir un tel accès par eux-mêmes.

2. Évolutivité pratiquement illimitée.

La capacité et les ressources du cloud augmentent rapidement pour répondre aux demandes des utilisateurs et aux pics de trafic. Grâce aux différents emplacements cloud, logiquement séparés, vous bénéficierez d’une plus grande redondance et d’une haute disponibilité. En plus de la redondance et de la disponibilité, le cloud public vous permet d’avoir une connectivité plus rapide entre les services cloud et vos utilisateurs finaux.

3. Flexibilité accrue

La nature flexible et évolutive du stockage dans le cloud public permet aux utilisateurs de stocker de gros volumes de données et d’y accéder facilement. Grace aux multiples sauvegardes dans le cloud, vous pouvez récupérer rapidement vos données après sinistre. Il est tentant de stocker toutes les données indéfiniment, mais les utilisateurs doivent mettre en place une politique de conservation des données qui supprime régulièrement les anciennes sauvegardes pour éviter les coûts de stockage.

4. Capacité d’analyse avancée

Les services de cloud public peuvent effectuer des analyses poussées de grand volume de données (Big Data) de différents types. Cela représente un atout pour toute entreprise qui souhaite convertir ces analyses et statistique en informations commerciales.

Limitations

Alors que le cloud public présente de nombreux avantages, les entreprises sont également confrontées à une série de défis :

1. Des dépenses incontrôlées

En raison des modèles de tarification du cloud de plus en plus complexes, le suivi des dépenses informatiques devient difficile. Malgré que le cloud est souvent moins cher que les options sur site, les entreprises finissent parfois par payer plus cher.

2. Une expertise cloud rare.

Un autre défi est le manque de compétences parmi les professionnels dans l’industrie du cloud computing. Il est possible que vous aurez du mal à embaucher et à retenir du personnel spécialisé dans la création et la gestion d’applications cloud modernes.

Sans cette expertise, il serait très difficile de bien gérer la complexité des demandes informatiques modernes.

3. Contrôles limités.

Comme utilisateur du cloud public, vous serez confronter à un certains compromis concernant le manque de contrôle sur vos «pile IT» ou «pile technologique». La raison est que le fournisseur peut prendre en charge la gestion des différentes configurations.

Les autres défis du cloud public incluent les problèmes de séparation des données dus à la multilocation, les problèmes de latence pour les utilisateurs finaux distants et le respect des réglementations spécifiques à l’industrie et au pays.

Les modèles de tarification du cloud public

Les modèles de tarification du cloud public

Le modèle de tarification le plus fréquent dans cloud public est la facturée selon une structure de paiement à l’utilisation. En fait, vous ne payerez que pour les ressources que vous consommez.

Dans de nombreux cas, cela permet de réduire les dépenses informatiques. Vous n’aurez plus besoin d’acheter et de maintenir une infrastructure physique pour les parties de son activité que vous déployez sur un cloud public IaaS.

Ainsi, vous comptabilisez les dépenses du cloud public comme étant des coûts opérationnels ou variables plutôt que comme des coûts d’investissement ou fixes.

Cependant, il est facile de finir par dépenser trop dans le cloud. En fait, il est difficile de suivre avec précision l’utilisation des services cloud dans le modèle en libre-service. Les pièges courants liés aux coûts du cloud public incluent:

  • Le surprovisionnement des ressources,
  • L’incapacité à mettre hors service les charges de travail inactives
  • Les frais de sortie de données inutiles

En plus de ces problèmes de coûts, les fournisseurs de cloud public ont des modèles de tarification complexes avec des tarifs qui varient selon la région et le service. Le fait de ne pas comprendre le modèle de tarification d’un fournisseur peut entraîner des coûts cachés qui font grimper la facture.

Stratégies d’optimisation des coûts

Pour maîtriser les coûts du cloud, adoptez des outils et des stratégies qui estiment les coûts et identifient les habitudes de dépenses. Les fournisseurs de cloud proposent des calculateurs de prix et des outils de surveillance des coûts. Infomaniak vous offre calculateur simplet afin d’estimer sans engagement le coût de votre architecture dans un cloud indépendant, évolutif et robuste.

Calculateur de prix cloud public chez Infomaniak
Roland Ian

À lire aussi

Convertir votre fichier .py (python) en un fichier .exe (executable) : Guide étape par étape

Mis à jours 12 avril 2022 Vous recherchez un guide pour convertir votre fichier python …

Share via
Copy link
Powered by Social Snap